Racines et boutures – Avril 2011

Le troisième séminaire a eu lieu au début du mois d'avril 2011. Dans le cadre de le thématique « Racines et boutures » s’intéressant à l’immigration, le CREPA a organisé un séminaire d'une semaine auquel ont participé onze étudiants. Ils étaient huit en grade Master qui ont travaillé sur des archives souvent inédites, mises spécialement à leur disposition par le CREPA, les archives cantonales, voire des particuliers. Les sujets traités étaient les suivants :
- L’histoire de la famille Simonetta, arrivée en Valais d’Italie au début du 19e siècle.- L’histoire singulière de François-Joseph Deléglise, émigré aux Etats-Unis en 1848, au travers de sa correspondance.
- L’épopée de Maurice-Eugène Gard en Italie, engagé comme commandant dans les armées du Pape.
- La vie d’Alexis Joris et de ses enfants, après qu’il se soit exilé en France voisine.
- Les mines de plomb argentifère, propriété de la famille Luder, durant leur exploitation entre 1788 et 1793, et leur important personnel étranger.
- La commune de Finhaut a accueilli de nombreux travailleurs étrangers lors de la construction du barrage de Barberine.
Trois étudiants, en grade Bachelor, se sont quant à eux intéressés à des membres de familles installées dans la région depuis plusieurs décennies : ce sont les familles Simonetta, Conforti, Latapie, Bessero, Torrione, Petriccioli. Ce travail a pris la forme d’enquêtes sonores.
Chaque étudiant rédigera un texte qui sera exploité ultérieurement dans le cadre du projet « Racines et boutures ». Ce projet se développe thumb_DSC03860_siteen effet sur plusieurs plans. En parallèle au travail effectué par les écoliers primaires et par les universitaires, une recherche a actuellement lieu sur le terrain sous la forme d’entretiens avec des émigrés de première génération et menées par l’anthropologue Thierry Amrein et l’anthropologue et sociologue Viviane Cretton. Les résultats seront visibles en automne 2012 sous la forme d’une exposition et d’une publication.