Projet Fonds National suisse de la Recherche Scientifique

Au mois de février 2004, le CREPA a obtenu un financement de la part du au Fonds National suisse de la Recherche Scientifique (FNS) pour mener à bien une recherche intitulée Femmes, hommes, parenté et réseaux sociaux dans une vallée alpine : le Val de Bagnes (VS) entre 1700 et 1900.

Ce projet est issu de la rencontre entre un Centre intimement inséré dans une réalité locale et le chercheur Sandro Guzzi qui connaît bien le Valais pour y avoir déjà entrepris des recherches, notamment à Vouvry. La qualité et l'importance des données récoltées par le CREPA dans le domaine de la recherche généalogique ont été un élément déterminant dans le dépôt de ce projet. Après la période de la constitution de ces données, il est en effet temps de les valoriser par l'intermédiaire de projets tels que celui-ci.

Voici un extrait du dossier envoyé au FNRS :

« Le thème de la parenté a longtemps été sous-estimé par les historiens, qui se sont plutôt penchés sur l'histoire de la famille nucléaire. Cependant de plus en plus de chercheurs se sont aperçus que des questions fondamentales restaient sans réponse, si le réseau des relations entre parents n'était pas pris en considération. Seule une analyse sérielle des transactions sociales et économiques permet de dépasser le niveau d'une étude partielle, fondée sur des impressions ou des généralisations hâtives. Il semble aujourd'hui nécessaire de placer la question cruciale du rapport de coopération entre parents parmi la multitude de rapports de collaborations ou d'échange que chaque personne noue au cours de son existence. Quelle est par exemple l'influence de la parenté sur l'organisation d'un village, d'une région ?

Une connaissance plus profonde de l'histoire de la parenté revêt en même temps une importance primordiale pour mieux comprendre l'histoire des rapports entre hommes et femmes. Ces dernières années, l'intérêt pour l'histoire de genre a produit une quantité impressionnante de recherches sans élucider cependant le rôle spécifique des femmes et des hommes dans des sociétés paysannes.

Le projet Femmes, hommes, parenté et réseaux sociaux dans une vallée alpine: Le Val de Bagnes (VS) entre 1700 et 1900 a pour but d'approfondir ces deux aspects essentiels: à l'aide d'une base de données sophistiquée et de la méthodologie de l'analyse des réseaux. Ce projet de recherche entend contribuer à répondre à deux questions fondamentales:

  1. La parenté représente-t-elle un réseau privilégié d'échanges et de collaborations ? Son importance est-elle plus grande que celle d'autres liens sociaux, tels que le voisinage, l'amitié ou des rapports de clientèle ? Quels autres mécanismes influencent les réseaux sociaux et la formation de groupes solidaires ?
  2. Quel est le comportement social des femmes par rapport à celui des hommes ? Les rapports sociaux des femmes se concentrent-ils davantage sur le cercle des parents ?
  3. Les réseaux des femmes révèlent-ils les mêmes solidarités que les hommes de leur famille (mari, fils) ? Quel rôle assument les femmes dans la constitution de groupes solidaires, de clientèles ou factions politiques ?

 Pour mener à bien ce projet, le CREPA a engagé le chercheur Sandro Guzzi de l'Université de Lausanne et une collaboratrice scientifique en la personne de Mme Christine Payot, historienne. »

Cette étude, qui a duré quatre ans, a connu un développement sous la forme d’une nouvelle requête au FNS déposée au début de l’année 2009 et portant sur la problématique du territoire et de la construction de l’espace, permettant ainsi au projet initial d’intégrer aussi les données récoltées sur Sembrancher. Cette demande a été acceptée en mai 2009 et les résultats finaux seront présentés au monde scientifique et au public dans le courant de l’année 2012, sous la forme d'une publication.

 

Archive relative à l’émeute de 1745 opposant une centaine de Bagnards à l’abbé de Saint-Maurice, un événement marquant de l’histoire de la vallée de Bagnes sur lequel repose une partie de cette recherche (Abbaye de Saint-Maurice)