Le CREPA a été mandaté, en décembre 2007, par la Commune de Sembrancher pour recenser les toponymes communaux en vue d’une publication future. De nombreux ouvrages toponymiques ont vu le jour ces dernières années présentant des cartes topographiques et des photographies aériennes sur lesquelles étaient ajoutés les lieux-dits. Avec ce projet, l’idée est de mêler les résultats d’enquêtes sonores entreprises auprès de certaines personnes de la commune, avec des dépouillements d’archives et d’autres moyens iconographiques, tels que photographies et objets anciens. C’est cette juxtaposition qui va donner son caractère original à cette étude.

Le premier matériel utilisé fut les anciennes archives conservées au CREPA et à la Commune de Sembrancher. Plus de cinq cents toponymes ont ainsi été recensés et proposés aux témoins qui se sont prononcés sur leur emplacement, grâce aux photographies aériennes du Service topographique suisse prises en 1957 et en 2002 (ortophotographies). De nombreuses personnes de la commune ont ainsi été questionnées sur leurs connaissances des lieux-dits communaux, mais aussi sur leurs souvenirs qui y sont rattachés. Le témoin principal reste M. Clément Métroz, ancien président et teneur des cadastres pendant de nombreuses années. Les autres témoins sont Gaston Delasoie et son épouse Louise, Christian Emonet, Jean Meunier, Stéphanie Paccolat et Guy Terrettaz. Ces témoins ont raconté les lieux-dits de leur commune en y mêlant anecdotes, souvenirs et savoirs personnels. La juxtaposition de toutes les sources a permis d’établir une liste importante de plus de 500 toponymes qui ont été soumis auxdits témoins.

Sur la base d’une documentation photographique de 1957 et de 2002 provenant du service topographique suisse, un étude toponymique a été entreprise à Sembrancher avec le concours de quelques personnes âgées du village, notamment de l’ancien président et teneur des cadastres M. Clément Métroz