Patrimoine culinaire

    Depuis 2011, le CREPA travaille sur la thématique du patrimoine culinaire alpin et de la transmission des savoir-faire de nos régions. A l'origine, des soirées permettaient à des amateurs de gastronomie de se retrouver dans les cuisines des uns et des autres afin de partager une recette, puis un repas. Par la suite, toutes les recettes échangées lors de ces soirées ont été regroupées dans un ouvrage, intitulé "Partager sa cuisine" et édité par le CREPA. En 2014, elles ont également toutes été répertoriées dans une application, "La cuisine maison du Valais", ainsi que commentées par des chefs renommés de nos vallées.

    Deux ans plus tard a lieu la première édition des soirées "La cuisine maison chez les..." , qui proposent des repas intergénérationnels aux habitant-e-s des communes du Centre, avec comme objectif principal, la mise en valeur de ce fameux patrimoine culinaire des Alpes. Et depuis 2017, ces soirées constituent des projets pilotes dans le cadre du projet INTEREG, Alpfoodway, dont fait partie le CREPA, et qui vise à inscrire ce patrimoine à l'UNESCO.

    Un projet transnational sur le patrimoine culinaire des pays alpins

    Derrière ce terme emprunté à l’anglais se cache un projet européen Interreg Alpine Space Programme réunissant quatorze partenaires (instituts de recherche, associations...) répartis dans les six pays de l’arc alpin : France, Italie, Autriche, Allemagne, Slovénie et Suisse.
    voir plus

    Avec Polo Poschiavo (Grisons), le CREPA est l’un des deux partenaires suisses de ce projet d’envergure qui s’est donné l’importante tâche, durant trois ans jusqu’en 2019, de travailler sur le patrimoine culinaire des Alpes.

    Le patrimoine alimentaire alpin comporte des pratiques sociales, économiques et culturelles liées à̀ la production des aliments et à leur consommation. Ce patrimoine culturel est, à l’échelle de l’Europe, une source d’identité́ forte pour les populations alpines. Il ne se concentre pas que sur les produits mais englobe la connaissance traditionnelle des techniques de production, les paysages productifs, les habitudes et rituels de transformation, de conservation et de consommation des aliments, la transmission des savoirs et savoir-faire entre les générations. L’exode rural, le vieillissement de la population, la mondialisation et les changements des modes de vie mettent ce patrimoine alpin en danger de disparition.

    Ce projet a pour objectif la création d’un modèle de développement économique, social et culturel durable pour les zones de montagne périphériques, basé sur la préservation/valorisation du patrimoine alimentaire culturel de l’Espace Alpin et sur l'adoption d’outils de marketing et de gouvernance novateurs. Il favorisera aussi l'apparition d'une identité́ alpine transnationale basée sur les valeurs culturelles communes exprimées dans le patrimoine alimentaire.

    Les résultats du projet comprendront un document de réflexion/d’orientation, la cartographie du patrimoine alimentaire traditionnel alpin, la création d’un inventaire en ligne, des formations et actions sur des sites pilotes, des programmes éducatifs et une plate-forme d'échange culturel axée sur les événements locaux et les circuits touristiques. Le projet bénéficiera aux communautés patrimoniales, aux professionnels et organisations du développement local, aux institutions culturelles, autorités locales, régionales et nationales.

    L'action du CREPA se concentre principalement dans deux domaines :

    L’inventaire de savoir-faire visant à identifier l’extraordinaire diversité du patrimoine culturel alimentaire avec, plus largement, la volonté́ de faciliter le développement durable dans l'Espace Alpin et d’offrir aux générations futures les opportunités économiques et sociales de pouvoir vivre dans les zones alpines. Pour ce travail, le CREPA s'est associé avec l'anthropologue Carine Cornaz Bays, spécialiste du patrimoine culinaire et du partimoine immatériel;

    La mise sur pied d’animations publiques dans un but de transmission des savoirs, avec éventuellement le développement d’un projet pilote dont le concept serait transposable dans d’autres régions alpines.

    9.04.07jonathan.lecci 2

    Pour le seconder dans son entreprise, le CREPA a fait appel à l’expertise de La Fondation pour la promotion du Goût (qui organise la Semaine du Goût) et de Valais-Wallis Promotion.

    Pour mener à bien cette étude, le CREPA a obtenu un financement de la Confédération, par le biais de l’Office fédéral du développement territorial (ARE), et de l’Etat du Valais, par son Bureau des Affaires extérieures et son Service de la culture.

    L’ambition ultime de ce projet est de créer les conditions de candidature de la culture alimentaire au patrimoine culturel immatériel de l’Unesco. Tous les gouvernements alpins présentent des solutions de préservation et de valorisation de leur patrimoine culturel immatériel, mais souvent de façon fragmentée et non coordonnée. Avec AlpFoodway, ce sont les savoir-faire et traditions culinaires d’un espace transnational qui seront reconnus et mis en avant.

    Vous trouverez la liste des partenaires et des compléments d'informations sur le lien suivant - AlpFoodway

    Si vous souhaitez soutenir la demande d'inscription du Patrimoine alimentaire alpin à la liste du Patrimoine culturel immatériel de l'UNESCO, rendez-vous sur la plateforme AlpFoodway où vous trouverez la pétition ainsi que la Charte.

    Le montant total du budget est de 2.540.566 euros et la subvention ERDF de 1.923.130 euros.

    Quelques photos des meetings et visites sur le terrain:

     

    La cuisine maison chez les...

    Après Liddes (2016), Champsec (2017) et Salvan (2018), la dernière soirée "La cuisine maison chez les..." a eu lieu à Orsières, le 8 juin 2019. Le principe est resté le même: faire découvrir des plats maison, typiques ou non, réalisés par des habitant-e-s des villages, afin de les valoriser ainsi que leur histoire.
    voir plus

    Au menu de ce rendez-vous gourmand, les participant-e-s ont pu déguster: les cougnous de Chez-les-Reuses, les macaronis mélangés et les frindettes de Prassurny avec Micheline et Gisèle, les paterons de Béatrice, les saucissons en croûte dl'Olga Copt de La Douay, la potée de lard aux lentilles de Blanchette et Marie-Thérèse, la tarte aux oignons de Madeleine ou encore la soupe frite de Florida.

    C'est Yann Troillet, cuisinier originaire d'Orsières et travaillant actuellement au "Temps de vivre" dans les Mayens-de-Chamoson, qui s'est occupé de réaliser le plat principal: une potée de veau aux herbes de montagne accompagnée d'une purée aux orties.

    Les douceurs ont été amenées par les enfants des classes et leurs grands-parents.

    Et nos deux invités, le Pr Kurt Hostettmann et Michel Rausis, nous ont éclairé sur les bienfaits des plantes et baies des Alpes, ainsi que sur le miel et ses propriétés.

    Retrouvez toutes les recettes de toutes nos soirées sur nos fiches-recettes (à commander gratuitement au CREPA - contact@crepa.ch) ou sur notre application "La cuisine maison du Valais".

    Et pour visionner les photos des soirées, c'est ICI.

    Partager sa cuisine

    Partager sa cuisine, c'est : des recettes aux saveurs montagnardes, des plats que l'on dégustait petit, les narines enrobées d'odeurs provenant de la cuisine de nos mamans, des savoir-faire et des traditions qu'il serait bon de conserver, tant ils nous définissent et nous appartiennent, des souvenirs et des moments de convivialité. Bref, c'est notre patrimoine culinaire.
    voir plus

    Un brin d'histoire

    Tout a commencé au CREPA en 2011, sur l’initiative d’une de ses stagiaires, Mme Aline Imfeld, avec un projet autour de la gastronomie et de la transmission du patrimoine régional. Le principe : réunir, sur deux soirées, des amateurs de cuisine autour de recettes qu’ils ont confectionnées et dégustées ensemble… les hôtes d’un soir étant les invités du lendemain. Ce projet a ainsi permis de réunir une cinquantaine de mets (entrées, repas, desserts), faisant la part belle à la tradition, aux souvenirs d’enfance et aux saveurs particulières de la région, parfois oubliées au fil des générations.

    En 2013, un livre de recettes, intitulé « Partager sa cuisine » et regroupant les menus proposés lors de ces soirées, a vu le jour. Mises en ligne en 2015 sur l’application mobile « La ‘cuisine maison’ du Valais », ces recettes ont été commentées par des chefs étoilés et sont dorénavant à la portée de tous en un seul clic. Le lancement de ce tout nouvel outil a eu lieu il y a maintenant une année à Vollèges. L’occasion pour le public non seulement de découvrir l’application et les commentaires filmés des cuisiniers, mais également d’assister à une table ronde sur l’évolution des pratiques culinaires « home made  ». L’objectif de cette application est de valoriser le patrimoine culinaire local et la transmission des savoir-faire, tout en promouvant la cuisine dite « maison » et la qualité des produits du terroir.

    L’histoire continue … longue vie à la cuisine de chez nous !

    agenda

    Centre de documentation

    Le CREPA abrite un centre de documentation dans ses bureaux de Sembrancher.

    Cette bibliothèque est ouverte au public.

    Les Amis du crepa

    Vous vous intéressez à l'histoire locale et souhaitez être informé-e-s de toutes les activités du CREPA?

    Rejoignez-nous en devenant membres des "Amis du CREPA". Infos et inscription sur le lien ci-dessous.